Climat : urgence et partage

Date : Tags : ,

Le mur est devant nous.

Pas uniquement le mur du dérèglement climatique.

Également celui de la transformation profonde (et non de la seule adaptation) des entreprises face à ce dérèglement.
Les nouvelles données du « Baromètre des Décideurs » Viavoice - HEC Paris - Le Figaro - BFM Business (juillet 2023) sont éloquentes : seul un cadre sur deux estime que son entreprise est « engagée sur les enjeux environnementaux » (dont seulement 7 % « très engagée »).
Et les « actions mises en place » ne concernent pas, pour le moment, le « cœur business » des entreprises. Le plus souvent, il s’agit, toujours selon les cadres, de « réduire la consommation d’énergie » (55 %), « limiter la production de déchets » (48 %) et « sensibiliser les collaborateurs sur les enjeux de l’environnement » (44 %).
Ni le rythme, ni la puissance, ni la nature des transformations ne semblent souvent au rendez-vous.

Pourtant, la plupart des décideurs ont conscience d’un défi majeur à venir, au point de considérer, pour 63 % d’entre eux, que « l’urgence climatique remet en cause la pertinence » de la seule « croissance économique comme indicateur » ; et pour 60 % que « le réchauffement climatique doit inciter à aller vers une stagnation voire une réduction de la richesse économique produite »...
Intensification des défis climatiques au cours des années qui viennent, sentiment d’urgence qui conduit une majorité de décideurs à envisager de ralentir la croissance… et cependant nécessité de créer de la valeur, de fournir des emplois, du pouvoir d’achat, de contribuer à la richesse nationale et à la redistribution…

Les temps nouveaux de la transformation des entreprises ne font que débuter, pour réaligner les générations de valeurs sur les nouveaux défis climatiques. Il s’agira, pour beaucoup, de réinventer de nouveaux modèles économiques, et d’acculturer massivement la plus large partie possible des publics, dans un monde pourtant en diffractions...

Face à l’ampleur des défis, le risque est celui des stratégies en silos, des aventures entrepreneuriales solitaires. Présentant certes la vertu de la confidentialité, mais au risque de l’inadaptation, du déphasage, de l’impertinence du rythme, d’une insuffisante prise en compte des enjeux. Le Graal de la solitude devient probablement, et de plus en plus, une chimère à l’âge de la complexité et de l’ampleur des réinventions de modèles.

Les temps nouveaux qui s’ouvrent appellent probablement, et plus que jamais, ouverture, coopération, hybridation et intelligences partagées.

#transformation #transitionclimatique #stratégies #businessmodels #coopération

À lire également

Réflexions sur la société de consommation, par Eduardo Galeano

Date : Tags : ,
Eduardo Galeano, (Montevideo, 1940 -2015), écrivain et journaliste uruguayen, était capable d'explorer les profondeurs de l'âme et de réfléchir sur les maux de la société moderne. Il secouait le cœur brutalement, sans prévenir, avec des phrases émergentes et sans artifice. Dans le texte suivant, l'écrivain réfléchit sur le système capitaliste et consumériste.