Le monde en 2050 : quels changements notre société aura-t-elle connus ?

Date : Tags : ,

Peut-il y avoir quelque chose de plus audacieux et stérile que d’imaginer l'avenir ? Probablement pas. Cependant, il y a presque une obligation éthique à nous imposer l'exercice de projeter et de réfléchir aux changements à venir, et de les imaginer, ne serait-ce que par pur devoir intergénérationnel. Car si nous voulons que l'avenir soit meilleur que le présent, il faut dès à présent lui fournir un environnement et des ressources qui l'aident à progresser.

La spéculation sur le futur constitue l'une des aspirations les plus profondes de notre espèce. Dans cette perspective, nous avons tenté de rassembler de manière raisonnée ce à quoi ressemblera le monde en 2050 et, tout aussi important, de comprendre la façon de penser et de ressentir des femmes et des hommes qui vont diriger les changements à venir dans les années à venir. Ce sont les membres de la Génération Z, qui regroupe celles et ceux nés à la fin des années 90 et au début du nouveau millénaire.

La promesse de l'édition génétique : vers un avenir sans maladies

Selon Samuel H. Sternberg, l'un des éminents experts mondiaux en édition génétique, il est fort probable que nous soyons bientôt en mesure de vaincre bon nombre des maladies qui nous affligeaient en 2017. Il estime que la technologie CRISPR pourrait être utilisée pour réécrire l'ADN des embryons et prévenir les maladies génétiques, voire traiter le cancer dans un délai de 10 à 15 ans. Par ailleurs, ces techniques sont également envisagées pour ressusciter des espèces éteintes, certaines victimes des activités humaines.

 

« Il y a beaucoup d'espoir que l'édition génétique puisse traiter le cancer dans 10 ou 15 ans. »

L'avancée technologique : un risque ou une opportunité pour l'emploi ?

Le développement de nouvelles technologies visant à alléger le fardeau du travail est désormais monnaie courante. Robots, intelligences artificielles et algorithmes informatiques tendent à remplacer les humains dans les tâches répétitives. Pourtant, de nombreux observateurs redoutent les implications de ces avancées sur le marché de l'emploi. Darrel M. West analyse l'impact de ces technologies émergentes sur la société dans son ouvrage "Le Prochain Pas : La Vie Exponentielle".

La capacité humaine à remodeler son environnement grâce à la technologie est indéniable. La médecin et paléontologue María Martinón souligne ce point dans ses recherches et observe que notre évolution se fait désormais davantage sous l'impulsion des pressions sociales que des contraintes naturelles.

Cependant, il est crucial de reconnaître que cette évolution est souvent motivée par des pressions sociales et économiques plutôt que par des considérations purement naturelles. Cette dynamique soulève des questions importantes sur la manière dont nous utilisons et adaptons la technologie pour répondre aux besoins de la société tout en préservant notre environnement.

L'intelligence artificielle représente un domaine de recherche en plein essor, avec des implications potentiellement révolutionnaires. Robin Hanson, chercheur associé à l'Institut pour l'avenir de l'humanité de l'Université d'Oxford, prévoie une révolution majeure favorisée par la robotique, il estime qu'atteindre une intelligence artificielle générale comparable à celle de l'homme demeure improbable dans les 30 à 50 prochaines années.

Bien que des progrès significatifs aient été réalisés, il reste encore des défis à relever avant d'atteindre une intelligence artificielle générale comparable à celle de l'homme. Cependant, l'utilisation croissante de l'IA dans divers domaines pose des questions éthiques et sociétales importantes quant à son utilisation et à son impact sur la société.

En fin, la plupart des experts s'accordent à souligner que l'une des plus grandes menaces pour l'humanité en 2050 est le changement climatique. Ils soulignent le manque d'empathie qui nous a éloignés de la nature et estiment qu'il est possible de réduire l'effet de serre, mais que les intérêts économiques et politiques compliquent considérablement cette tâche.

Pour que l'avenir soit meilleur que le présent, il est impératif de le concevoir dès maintenant.

Les jeunes de la Génération Z possèdent une maîtrise remarquable du numérique et sont conscients des risques associés à son utilisation, préservant ainsi davantage leur vie privée. Leur indépendance se manifeste également dans leur capacité à choisir leur propre chemin de développement. En outre, ils semblent avoir intégré des valeurs telles que la diversité, la conscience de genre et la défense de l'environnement.

Dans un environnement professionnel, cette génération fait preuve d'une clarté remarquable dans leurs décisions. Cette clarté les conduit à combiner différentes disciplines d'études, ce qui leur confère une perspective ouverte et bénéfique dans des domaines d'innovation. Leur esprit est constamment axé sur la résolution de problèmes liés à leur entreprise ou à la durabilité, favorisant ainsi les aspects sociaux.

Une autre caractéristique de cette génération est leur ouverture à la collaboration, encouragée dès leur plus jeune âge. Leur approche de l'apprentissage diffère de celle des générations précédentes, et ils sont considérés comme des natifs numériques, non seulement pour leurs compétences techniques, mais aussi pour leur façon d'interagir avec la société.

 

Façonner un avenir meilleur : réflexions sur les changements à venir

En conclusion, l'examen des tendances actuelles et des projections pour l'avenir nous offre un aperçu fascinant des changements à venir dans notre société. L'édition génétique, l'avancée technologique et l'intelligence artificielle représentent des domaines d'innovation qui promettent à la fois des progrès significatifs et des défis complexes. Ces avancées soulèvent des questions importantes sur leur impact sur l'emploi, l'environnement et la société dans son ensemble.

 

Il est clair que pour que l'avenir soit meilleur que le présent, il est essentiel d'anticiper et de planifier dès maintenant. Les jeunes de la Génération Z incarnent une nouvelle approche de la vie et du travail, caractérisée par une maîtrise remarquable du numérique, une indépendance dans leurs choix et une ouverture à la collaboration. Leur vision du monde, axée sur la diversité, la durabilité et l'innovation, offre des perspectives prometteuses pour l'avenir.

 

En fin de compte, il appartient à chacun de nous de contribuer à façonner un avenir où les avancées technologiques sont mises au service du bien-être de l'humanité et de la préservation de notre planète. En adoptant une approche responsable et collaborative, nous pouvons aspirer à un avenir où l'innovation et le progrès vont de pair avec le respect de notre environnement et de nos valeurs fondamentales.

 

Références bibliographiques :

  • West, Darrel M. Le Prochain Pas: La Vie Exponentielle.
  • CRISPR People: The Science and Ethics of Editing Humans par Henry T. Greely.
  • The Second Machine Age: Work, Progress, and Prosperity in a Time of Brilliant Technologies par Erik Brynjolfsson et Andrew McAfee.
  • Rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur l'automatisation et l'avenir de l'emploi.
  • Superintelligence: Paths, Dangers, Strategies par Nick Bostrom.
  • The Uninhabitable Earth: Life After Warming par David Wallace-Wells.
  • Rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) sur les impacts du réchauffement climatique.

À lire également