Face aux temps nouveaux : redéfinir les stratégies d’entreprise en « stratégies de reliance ».

Date : Tags : ,

Face aux temps nouveaux : redéfinir les stratégies d’entreprise en « stratégies de reliance ».

Et si les temps nouveaux appelaient des stratégies nouvelles ?

Depuis 2020 et la pandémie, le monde et les entreprises sont entrés durablement dans des « temps nouveaux » : incertitudes, transformations majeures qui viennent, diffractions de société. Ce triptyque conduit à un obscurcissement radical de l’avenir : désormais, 69 % des Français assimilent l’avenir à une « source d’inquiétudes » et non d’espoir (sondage Viavoice).

Pour les stratégies d’entreprises, c’est maintenant un nouvel âge qui s’ouvre et que nous proposons au prisme de nos expériences.

Si les modèles « classiques » (Michael Porter) ou les modèles « by people » (Peter Drucker, Hubert Joly) sont toujours féconds, il nous semble nécessaire de promouvoir désormais des « stratégies de reliance ».

« Reliance » ? Au sens français du terme, désignant à la fois l’action de relier et le résultat de cette action (notion initiée par Roger Clausse dès 1963).

Il s'agit de créer des ponts, de relier positivement :
▶ Les savoirs, les activités et les publics ;
▶ Les publics de l'entreprise, entre eux ;
▶ Les publics avec les activités de l'entreprise, actuelles et à venir.

Dès aujourd'hui, les « stratégies de reliance » concourent fortement au déploiement des entreprises, et à leur inscription au cœur de l'avenir. En regard de notre triptyque, elles permettent de réduire les incertitudes, de mieux se préparer aux transformations, et d'affaiblir les diffractions : d'optimiser les activités et les modèles d'affaires d'aujourd'hui et de demain.

Elles se déclinent sur les registres majeurs du pilotage des entreprises : leadership et management, cercles de réflexions d'avenir, raisons d’être, prospective stratégique, design thinking, climate change, user experiences, engagement et fédération des publics, etc.

Surtout elles ne s’exonèrent pas de méthodes spécifiques, bien au contraire : elles justifient et exigent des réarmements méthodologiques.

Telle est toute l’ambition que nous menons au sein du Groupe Les Temps Nouveaux, dont la raison d’être et l'engagement consistent à « relier ce qui se dissocie ».

L'économie est une question de société.

Un grand merci à mes complices de jeux, amis du Groupe Les Temps Nouveaux : Emmanuel BlochChristian BoghosAlain ClotCyril DelattreGarance FerbeckEmilien Gondetjean-paul JouaryEric LESTANGUETThierry WELLHOFF.

Et bien sûr à l'équipe Viavoice au cœur des tendances nouvelles.
🙏🏼 🙏🏼 🙏🏼

À lire également

Prendre soin du soin

Date : Publié par Tags : ,
Un entretien exclusif BloomTime, au plus près de celles et ceux qui permettent au plus grand nombre "d'aller mieux". Un défi d'avenir essentiel, une vision lucide et constructive.

Le faux soi

Date : Publié par Tags : ,
Margaux Merand, diplômée de l’ENS Ulm, est professeure de philosophie et docteure en philosophie et psychopathologie. Elle a consacré sa thèse de doctorat à l'anorexie mentale, dont elle propose une vision renouvelée.